Strasbourg: Transports, piscines, campus... Ce qui va marquer l'année 2018

 

Alors, qu’est-ce que vous avez prévu pour 2018 ? A Strasbourg, quelques rendez-vous marqueront cette nouvelle année. Pour ne pas passez à côté, 20 Minutes vous liste quelques-uns de ces petites (ou un plus grandes) choses qui vont changer un peu (ou carrément bouleverser) votre quotidien dans la capitale alsacienne. Liste non-exhaustive bien sûr, mais commençons l’année tout doucement.

Un ticket avec les transports. 

Si 2017 avait été marquée par l'extension du tram vers Kehl, la nouveauté 2018 sur le réseau de la Compagnie des transports strasbourgeois (CTS) tient, cette fois, dans une poche. La CTS a en effet annoncé la mise en vente d’un billet sans contact en remplacement du ticket papier magnétique, qui va progressivement disparaître d’ici à juillet.

Il y aura du nouveau aussi sur les voies ferrées du réseau SNCF. Le conseil régional prépare une nouvelle offre de « petits prix » pour les voyageurs occasionnels des trains régionaux du réseau TER Grand Est, sans leur demander de devoir acheter une carte de réduction. L’offre devrait être prête pour ce printemps.

Un tournant au volant. 

Parce qu’il n’y a pas que les transports en commun dans la vie, les règles évoluent aussi cette année pour les automobilistes, avec surtout la réforme du stationnement payant sur voirie qui est entrée en vigueur le 1er janvier. A Strasbourg, les amendes resteront à 17 euros, et passent à 35 euros en cas de paiement plus de 72h après l’infraction (en déduisant toutefois la somme déjà payée dans l’horodateur s’il s’agit d’un dépassement de temps). Les opérations de contrôles seront renforcées.

Passons du stationnement aux livraisons. Parce que la ville de Strasbourg a décidéd’interdire, dès septembre, les véhicules de livraison avec la vignette Crit’Air 5 (ou sans pastille) dans son centre-ville.

Le grand plongeon. 

Il ne s’agit pas là de vous demander de sauter depuis le grand plongeoir. Mais 2018 va faire un peu de vagues avec, d’abord, la fermeture des Bains municipaux en juillet pour environ trois ans de travaux.

Que les nageurs se rassurent puisque c’est exactement à cette période qu’interviendra, dans le cadre du plan piscine, la réouverture de la piscine de Hautepierre avec son nouveau bassin nordique.

Joyeux anniversaire culturel. 

En 2018, on souffle les bougies du Zénith d’abord. Eh oui, en 2018, la salle de spectacle fête ses dix ans ! Depuis 2008, plus de 1.500 artistes se sont produits sur la scène strasbourgeoise et près de 3,5 millions de personnes se sont ruées pour les voir. Pour son dixième anniversaire, le Zénith de Strasbourg a concocté une programmation spéciale avec notamment la venue des Enfoirés du 16 au 21 janvier, dix ans (tiens donc) après leur premier passage dans cette même salle.

Et puis, en 2018, on célébrera aussi marquée par le 550e anniversaire de la mort de Gutenberg. L’année sera alors émaillée de rendez-vous grand public dédiés à l’imprimerie et au livre. Cette « année Gutenberg » sera inaugurée le 3 février avec projections, expositions, visites guidées ou encore ateliers à Strasbourg.

Du boulot sur le campus.

Les outils des étudiants de l’université de Strasbourg vont continuer à évoluer cette année : l' «opération campus» suivant son cours, quelques gros chantiers touchent à leur fin. C’est le cas du Centre de recherche en biomédecine qui doit être livré en ce début d’année sur le site de l’hôpital civil. Ou encore du  Pôle européen de gestion et d’économie qui devrait aussi terminer sa mue.

A contrario, 2018 verra le début les travaux du futur Learning centre, bibliothèque dernière génération de l’université, doublée d’une Maison de l’étudiant. Livraison prévue en 2019. On prend donc rendez-vous pour l’année prochaine !

Source : Alexia Ighirri pour "20 minutes"

À lire également

Nouvelle Agence IMMOVAL Strasbourg-Sud

L’agence 100% strasbourgeoise gagne du terrain Immoval, l’agence immobilière indépendante 100% strasbourgeoise, renforce son réseau de proximité et ouvre sa ...