La place de la République

La Place de la République est une place qui a été témoin des conflits entre la France et l'Allemagne au XXe siècle. Elle est révélatrice des changements subis par la ville lors des annexions par l’un ou l’autre des deux pays. Aujourd’hui, c’est une place très fréquentée et appréciée pour sa végétation et la beauté de ses architectures.

Une place que se sont appropriés Allemands et Français

La place de la République voit le jour en 1883, grâce à un projet d’urbanisme lancé dans la ville de Strasbourg alors que celle-ci était sous gouvernance prussienne. Elle était tout d’abord nommée Kaiserplatz : la place Impériale. Johann Karl Ott, désigné comme architecte attitré de la ville de Strasbourg à cette période, la conçoit.

Un jardin y est aménagé ; les quatres arbres centenaires que l’on y trouve aujourd’hui ont été offerts à l’empereur allemand Guillaume 1er par l’empereur du Japon, Mutsuhito. Ce sont de grands arbres nommés ginkgo biloba ou bien, comme l'indiquent des écriteaux disposés juste devant eux, les arbres aux 40 écus.

La place Impériale devint finalement la place de la République lorsque l’Alsace et la Lorraine sont rattachées à la France en 1919. La statue de l’empereur Guillaume 1er, érigée au centre, fut alors retirée pour laisser place à un avion allemand saisi par les soldats français durant la Première Guerre mondiale, symbole de leur victoire sur l’ennemi. Puis on installa finalement un monument aux morts au centre de la place en 1936, sculpté par Léon Drivier, élève de Rodin.

Est représentée une mère éplorée (la ville de Strasbourg) tenant dans ses bras ses deux fils agonisant (l’Allemagne et la France), pour symboliser l'égalité de deux ennemis au seuil de la mort. Ce monument au mort présente donc la particularité d’être pacifiste et de ce fait les Allemands n’y ont pas porté atteinte pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ils se contentèrent de rebaptiser la place sous le nom de place Bismarck en 1940, qui redeviendra place de la République en 45.


La place de la République aujourd’hui

Cinq splendides bâtiments, que nous pouvons encore admirer aujourd’hui, encadrent la place : le palais Impérial tout d’abord, qui valut son nom à la place entre 1870 et 1883. Aujourd’hui, ce bâtiment accueille la commission centrale pour la navigation du Rhin. S’y trouvent aussi le palais de la diète d’Alsace-Lorraine, qui devint le théâtre national de Strasbourg en 1972, la bibliothèque nationale et universitaire, encore en service, et deux bâtiments du Ministère. Ces deux derniers hébergent aujourd’hui la direction nationale des finances publiques et la préfecture du Bas-Rhin.

Au centre de la place, un jardin sert de rond-point aux véhicules. Il est très fréquenté par les Strasbourgeois car il représente un joli point de verdure au milieu du dynamisme urbain. La place est également un important point de passage en ce qu’elle constitue un trait d’union entre le centre historique de Strasbourg et la nouvelle ville.

Si un cadre de vie dynamique au sein de la ville de Strasbourg vous fait rêver, l’équipe Immoval se tient prête à vous accompagner dans tous vos projets immobiliers : vente, achat, location, gestion locative ou immobilier professionnel. Faites confiance à une agence pour qui Strasbourg n’a plus de secret !

Vous souhaitez discuter de votre projet ?

Notre équipe est à votre écoute !

À lire également

La place Kléber

La place Kléber est l’une des places les plus connues et fréquentées de la ville de Strasbourg. Elle fait partie ...

La maison des Tanneurs

Édifiée au milieu de la Renaissance en 1572, la Maison des Tanneurs est un vestige de l’histoire populaire du quartier ...

L’histoire du barrage Vauban

Barrage Vauban, de l’installation militaire au point de vue pittoresque Saviez-vous qu’avant d’être une terrasse panoramique, le barrage Vauban était ...

L’histoire de la Maison Kammerzell

L’histoire de la maison Kammerzell Classée monument historique depuis 1929, la maison Kammerzell, aussi appelée « s’Kammerzellhüs » en Alsacien, est un ...