Le parc de l’Orangerie, le plus ancien parc de Strasbourg.

Créé au XVIIe siècle, le parc de l'Orangerie est le plus ancien mais aussi le plus vaste parc de Strasbourg. Avec ses 26 hectares de verdure, le parc de l’Orangerie est le poumon vert de la ville.

C'est un passage obligé pour tous les Strasbourgeois qui cherchent un peu de nature ! Ses grandes allées, ses pelouses, son lac, sa cascade ou encore son zoo font le bonheur des petits et grands. Situé au cœur du quartier européen, entouré par les bâtiments des institutions et ambassades, ce lieu est chargé d’histoires.

© Julian Perez pour Immoval

À la mode de chez nous.

Au XVIIe, le style du jardin « à la française » est à son apogée dans le Royaume de France avec le célèbre maître de l’art des jardins, André Le Nôtre. Grâce à cette mode, Strasbourg se voit pourvu de promenades destinées à la cour locale, à proximité de la ville. En 1692, les autorités militaires royales demandent la création d’une promenade à l’extérieur de la ville de Strasbourg pour entraîner leurs chevaux. En raison de son tracé géométrique, cette promenade est dite Le Nôtre, mais rien ne permet d’affirmer que le célèbre jardinier français ait contribué à sa réalisation.

Des agrandissements au fil des siècles.

À l’occasion de l’exposition d’Industrie et d’Artisanat qui s’est tenue à l’Orangerie en 1895, la superficie du parc s’est vue doublé pour accueillir 1250 exposants et des milliers de visiteurs. L’architecte municipal Ott et le jardinier en chef Kuntz ont mené les travaux dans l’esprit d'un parc « à l’anglaise » avec la création d'un lac, d’une grotte, d’une cascade, de pièces d’eau, de ponts et de fontaines. Pour l'occasion, un grand restaurant a été installé. Il a depuis été remplacé par un bowling.
En 1903, c’est le zoo de l'Orangerie qui voit le jour. Une dernière transformation est apportée au parc entre 1949 et 1950 : la place Le Nôtre est offerte par la Ville de Strasbourg pour l’édification des bâtiments du Conseil de l’Europe.

Mais pourquoi l’Orangerie ?

En 1793, 138 orangers sont confisqués au Château de Bouxwiller lors de la Révolution française et offerts à la Ville de Strasbourg. Pour les accueillir et les protéger du froid, la ville décida de faire construire une serre dans son parc : d’où son nom.

Un lieu chargé d'histoire.

Le parc de l’Orangerie est ponctué de différents édifices qui témoignent de son histoire. On y trouve par exemple le Pavillon Joséphine qui fut construit en 1804 afin d’abriter les orangers. Ce lieu tient son nom de l’Impératrice Joséphine de Beauharnais, femme de Napoléon Bonaparte. Il est destiné à présent à accueillir des manifestations publiques ou encore des expositions.

Au fil de la promenade, impossible de ne pas passer à côté du Buerehiesel. Cette maison installée face au lac, anciennement maison Schwarz, a été construite vers 1600 à Molsheim. Elle a été implantée dans le parc à l’occasion de l’exposition industrielle de 1895. Elle abrite aujourd’hui un restaurant gastronomique et est l'un des derniers témoignages de l’exposition d’Industrie et d’Artisanat de 1895.

Dans la catégorie “Incontournables du parc” on trouve également le Temple d'amour. Longtemps installé aux abords du parc du Contades, ce kiosque en bois du début du XIXe siècle a été sauvé de la démolition par l’architecte de la Ville Robert Will et a été installé dans le parc de l’Orangerie en 1958.

© Julian Perez pour Immoval

Le parc de l’Orangerie est remarquable du point de vue de l’art paysager et de son histoire. Il est par ailleurs classé au titre des monuments historiques depuis 1993. Comme les autres espaces verts de la Ville de Strasbourg, il est entretenu par les services municipaux sans utiliser de pesticides. Il a d’ailleurs obtenu le label Ecojardin en 2013.

Vous souhaitez vivre dans un quartier où il fait bon vivre, à la fois calme et agréable ?
Découvrez les quartiers de l'Orangerie et du Conseil des XV  ! L'
équipe Immoval se tient prête à vous accompagner dans tous vos projets immobiliers. Faites confiance à une agence pour qui Strasbourg n’a plus de secret !

Vous souhaitez discuter de votre projet ?

Notre équipe est à votre écoute !

À lire également

La place Kléber

La place Kléber est l’une des places les plus connues et fréquentées de la ville de Strasbourg. Elle fait partie ...

La maison des Tanneurs

Édifiée au milieu de la Renaissance en 1572, la Maison des Tanneurs est un vestige de l’histoire populaire du quartier ...

L’histoire du barrage Vauban

Barrage Vauban, de l’installation militaire au point de vue pittoresque Saviez-vous qu’avant d’être une terrasse panoramique, le barrage Vauban était ...

L’histoire de la Maison Kammerzell

L’histoire de la maison Kammerzell Classée monument historique depuis 1929, la maison Kammerzell, aussi appelée « s’Kammerzellhüs » en Alsacien, est un ...